Qui peut encore en douter ?

Le marketing digital est une véritable mine d’or … pour qui en maîtrise les expertises clés.

Beaucoup s’accordent à dire qu’il représente « l’avenir du marketing », et nombreuses sont les actualités relatives aux évolutions constantes et toujours plus rapides des tendances marketing en ligne.

Digimind y a consacré un excellent article dont nous vous résumons ici 3 points essentiels (l’article dans son intégralité en suivant ce lien)

 

  1. Le mobile est officiellement number 1 :

 

Les experts du web le prédisaient depuis quelques temps et c’est enfin arrivé : le temps passé sur mobile dépasse le temps passé sur desktop. Plus intéressant encore, alors qu’on pourrait supposer un simple remplacement de la navigation sur desktop par la navigation sur mobile, le temps moyen passé en ligne sur desktop n’a quasiment pas évolué depuis 2012, passant de 2,5 à 2,4 heures par jour ; alors que le temps sur mobile a presque doublé en passant de 1,6 à 2,8 heures par jour : la navigation mobile ne supplante pas celle sur desktop, elle s’y ajoute !  

 

  1. Les réseaux sociaux plus forts que jamais :

 

Entre Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat et bien d’autres, les réseaux sociaux ne cessent de gagner du terrain.

Ils rivalisent même avec les moteurs de recherche pour l’obtention d’informations produits par les jeunes consommateurs : 30% des 16-34 ans les privilégient dans ce domaine.

Les plus de 55 ans par contre sont moins convaincus par cette nouvelle méthode de recherche, que seuls 17% d’entre eux déclarent utiliser.

Pourtant, si 17% des consommateurs utilisent les réseaux sociaux à des fins de relation client, seuls 3% des budgets des entreprises sont investis dans ce canal. Les entreprises ont donc une marge de progrès non négligeable sur les réseaux sociaux.

Pour compléter les informations de Digimind, ajoutons deux illustrations exemplaires de cette évolution :

* Facebook : la rapidité et l’ampleur du déploiement du réseau social sur le mobile fait aujourd’hui référence en la matière : l’entreprise annonce avoir généré en 2015 près de 80% de ses revenus publicitaires via mobile (contre seulement 20% en 2013)

* John Lewis : le retailer historique anglais fondé en 1864 a confirmé avoir réalisé en 2015 près de 40% de ses ventes via internet, dont 17% via mobile.

  

  1. L’image et la vidéo : formats stars du web

Qui dit réseaux sociaux dit visuels et vidéo.

Les plateformes initialement crées pour partager du contenu texte telles que Twitter sont font dorénavant une très large place aux images, qui créent un taux d’engagement avec les internautes bien supérieur aux autres formats.

Sur Instagram, une moyenne de 4,21% des « fans » ou « followers » des marques interagissent avec les posts de celles-ci (likes ou commentaires) contre 0,07% pour Facebook.

Un tweet est retweeté en moyenne 150% plus si il contient une image.

La vidéo, elle rencontre de plus en plus de succès, à condition d’être à dans  un format très court (jusqu’à 15 secondes), comme en témoignent le succès de plateformes telles que Vine ou Snapchat.

Où en sont votre organisation, vos marques ?

 

Actuellement, le potentiel du marketing digital est loin d’être totalement exploité par les entreprises françaises : même si les résultats du Baromètre Idaos en 2015 indiquaient que 86% des entreprises affirment considérer la transformation digitale comme un impératif du moment, une étude récente de CapGemini met en avant une réalité bien différente : seulement 7% des entreprises interrogées se considèrent « experts du digital ».

Les autres se déclarent au tout début de leur processus de transformation ou s’estiment face à un déficit de compétences pour implémenter ces changements.

Nos équipes ont accompagné une vingtaine de projets dans ce domaine depuis 2009.

 

Pour échanger sur vos enjeux marketing digital, contactez nous : contact@www.harpagon.fr / +33(0) 1 82 28 40 80.